façade sous-préfecture-3
façade sous-préfecture-4
1/5

La sous-préfecture

Rambouillet Napoléon I

La sous-préfecture

En 1810, Napoléon Ier élève Rambouillet au rang de chef lieu d’arrondissement. Les services de la sous-préfecture s’installent alors dans la maison même du maire, Henri-Alexy Levasseur, aussitôt nommé sous-préfet par l’Empereur ! Il faudra attendre 1863 pour qu’un hôtel de la sous-préfecture soit commandé à l’architecte Hippolithe Blondel. Ce modeste édifice de style néoclassique ne fait pas mentir Viollet-le-Duc qui disait de son confère, également architecte diocésain : M. Blondel est architecte du département et m’a paru au fait du service diocésain. Cet architecte entend l’administration. Je n’ai pas été à même d’apprécier ses qualités comme artiste. Mais les édifices diocésains de Versailles n’exigent pas des études particulières et je pense que le talent de M. Blondel est à la hauteur des besoins de ces édifices.

Nullam felis porta. risus lectus Aliquam ut