MVI-Bandeau_Hotel-de-Ville
MVI-Bandeau_Jardin-Mairie
MVI-Bandeau_Kiosque
MVI-Bandeau_Source-de-la-Douix
MVI-Bandeau_Tour-Gissey
1/5

Châtillon-sur-Seine

Ville natale du Maréchal Marmont

Cité bourguignonne à la porte de la Champagne, Châtillon-sur-Seine indique sur ses plus anciennes armoiries : « Un château d’argent maçonné de sable, à quatre tours sur champ de gueules ». Ces armoiries sont là pour rappeler l’importance de la forteresse dont il reste aujourd’hui de fières et belles ruines.

Actuellement, le blason de Châtillon-sur-Seine est : « De gueules au château en perspectives de quatre tours crénelées d’argent, maçonnées de sable, au chef d’azur chargé de trois fleurs de lys d’or ; à l’écu est suspendue en pointe la croix de guerre 1939-45 ».

Installée favorablement dans un double méandre de la Seine protecteur, serpentant dans une vallée verdoyante et fertile, Châtillon-sur-Seine a sur sa rive droite du fleuve, les ruines de son ancien château qui fut aussi forteresse des Ducs de Bourgogne. Celles-ci couronnent, à deux cent cinquante mètres d’altitude, la falaise au pied de laquelle naît la Douix mystérieuse, résurgence de la Seine qui sort de la roche dans un cadre enchanteur ; là se trouvait le Bourg dominé aussi par l’église Saint-Vorles du Xe siècle.

La rive gauche, moins abrupte, fut occupée plus tardivement par le quartier de « Chaumont » lors de l’extension de la cité, protégée par « le Châtelot », appellation familière des châtillonnais pour désigner le château qui fut la propriété de la famille Marmont.

Marmont ! C’est là le lien originel de notre ville avec Napoléon Bonaparte, avec l‘histoire du 1er Empire.
De ce lien originel reste dans l’histoire une amitié de jeunesse entre celui qui fut l’Empereur des Français et ce jeune châtillonnais qui sera promu maréchal d’Empire.

Patrimoine historique

Deux séjours de Bonaparte au « châtelot » Marmont : du lundi 18 mai au vendredi 22 mai 1795, alors qu’il retourne sur Paris afin d’y retrouver un commandement ; du samedi 12 mars au dimanche 13 mars 1796, deux jours à Châtillon-sur-Seine, il est tout jeune marié, il part prendre le commandement de l’armée d’Italie pour cette fantastique campagne de guerre de 1796/97 où il volera de victoires en victoires qui vont stupéfier l’Europe entière.

Puis le passage de l’Empereur le 5 avril 1805 alors qu’il se rend à Milan pour y être couronné roi d’Italie ; suivra à quelques jours le Pape Pie VII. Un obélisque érigé par la ville commémore ces journées exceptionnelles.

Des visites guidées feront découvrir l’Hôtel du Congrès diplomatique de 1814, les hôtels particuliers où vécurent les délégations étrangères, la maison où vécu et y décéda l’exceptionnel général de cavalerie, le baron Testot-Ferry, l’hôtel particulier de la comtesse Victorine de Chastenay. Dans le vieux cimetière Saint-Vorles surplombant la ville : le mausolée du maréchal Marmont, la tombe du général Testot-Ferry et sa pierre tombale relatant une stupéfiante et longue carrière.

Mais surtout, pièce essentielle, le legs fait par le maréchal Marmont à sa ville natale d’un patrimoine historique napoléonien, legs unique et très rare : d’objets, décorations, armes, tableaux et portraits, cartes et plans, courriers et documents, dont une salle entière est réservée à l’exposition au Musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix.
  • Tout
Calculer l'itinéraire
Retour liste Afficher tout
ipsum Donec vulputate, neque. ipsum elementum dictum ut venenatis