Choeur Statue Louis de Hollande
Eglise de Saint-Leu-la-Forêt
1/5

Saint-Leu-La-Forêt

De  1852 jusqu’en  1870 Saint-Leu-la-Forêt s’est appelé  Napoléon-Saint-Leu-Taverny. C’est dire la force du souvenir napoléonien dans cette jolie cité du Val d’Oise.  A l’origine de cette inclination, l’acquisition en 1804 par Louis Bonaparte, frère de Napoléon 1er et son épouse Hortense de Beauharnais, des deux châteaux de Saint-Leu : celui du haut édifié en 1645 à l’emplacement du château seigneurial des Montmorency et celui du bas construit en 1693 sur le fief d’Ort. Louis Bonaparte ne conserva que ce dernier, la reine Hortense, fille de Joséphine de Beauharnais, souhaitant pleinement tirer parti du domaine et des jardins. 

Les époux  avaient eu un coup de cœur pour le château du bas, qui ressemblait tout particulièrement à celui de Malmaison. En cet endroit qu’ils habitèrent peu, ils trouvèrent tous deux  les résonnances de ce qu’ils avaient imaginé être un endroit d’élection pour être heureux. Ils restèrent attachés au château par delà l’exil infligé  par la Restauration, la reine Hortense ayant soutenu l’empereur lors des Cent-Jours. 

Nommé roi de Hollande en 1806 par Napoléon, Louis abdiqua en 1810 en désaccord total avec l’empereur. Il vécut ensuite en exil pour mourir finalement à Livourne (Italie) le 25 juillet 1846. La reine Hortense, quant à elle, conserva un attachement presque viscéral avec Saint-Leu et lors de la Restauration, grâce au Tsar Alexandre 1er de Russie, Louis XVIII lui accorda le titre officiel de Duchesse de Saint-Leu.

Quel reste t-il du passé impérial de Saint-Leu-La-Forêt ?

Les riches heures impériales subsistent dans l’Eglise Saint-Leu Saint-Gilles où vous aurez l’occasion de découvrir de magnifiques orgues Cavaillé-Coll qui furent offertes par Napoléon III . L’intérieur de la nef abrite plusieurs monuments remarquables, comme la statue de marbre représentant Louis Bonaparte, roi de Hollande, en costume de sacre et  inaugurée par l’Empereur en 1862. 

Vous  serez également éblouis par la présence de quatre sarcophages de pierre dont l’un est vide, celui de Charles Marie Bonaparte, père de Napoléon 1er et de Louis de Hollande.
  • Tout
Calculer l'itinéraire
Retour liste Afficher tout
id, elit. in mattis commodo Sed elementum