Château de Malmaison -DR
1/5

Le château de Malmaison

Rueil-Malmaison Histoire, Napoléon I

La visite du château de Malmaison vous donne accès à la véranda, au vestibule, à la salle de musique ou encore à la majestueuse bibliothèque d’époque contenant l’escalier dérobé permettant à Bonaparte de rejoindre ses appartements.
Au premier étage, vous pouvez même découvrir la chambre et le lit de Jacob Desmalter dans lequel Joséphine s’est éteinte le 29 mai 1814.

La visite se termine sous le signe de la nature dans le parc du château. A l’occasion du bicentenaire de la mort de l’Impératrice, il était d’ailleurs possible d’admirer son jardin de roses anciennes et son éventail de plus de 750 rosiers du premier et second Empire.

Enfin, de nombreuses collections consacrées à Bonaparte et à Joséphine sont également exposées de façon permanente ou temporaire. C’est le cas d’une présentation des robes et accessoires ayant appartenu à Joséphine et à sa fille Hortense. Celle-ci est dévoilée au public par roulement, pour des raisons de conservation.

De nouvelles expositions voient aussi le jour régulièrement. Depuis le 20 décembre 2017, vous trouverez par exemple au second étage une présentation permanente d’oeuvres et de pièces relatives à l’exil de Napoléon à Sainte-Hélène de 1815 à 1821, comme le lit dans lequel son corps a été exposé. Deux sections vous attendent : une sur la vie quotidienne de l’Empereur et une autre sur la reconstitution de sa chambre mortuaire.

Vous l’aurez compris : au château de Malmaison, petits et grands pourront aisément revivre l’Histoire et appréhender la vie de Joséphine et Napoléon d’un peu plus près.

Le palais connu plusieurs autres propriétaires successifs suite au décès de Joséphine en 1814 puis de son fils.
Après la mort d’Eugène, sa veuve le vend à un banquier suédois en 1828. En 1842, il devient ensuite la propriété de la reine Christine d’Espagne, puis sera finalement revendu à Napoléon III en 1861, fils d’Hortense de Beauharnais et petit-fils de Joséphine.

Celui-ci y inaugure dès lors un premier musée sur le Consulat et l’Empire. Malheureusement, suite aux nombreux dégâts causés par la guerre franco-prussienne de 1870, le musée fut fermé.

A la suite de ces évènements, le château de Malmaison sera revendu en 1877 puis en 1896 avant de devenir définitivement la propriété de l’Etat en 1903. En 1905, un musée y ouvre ses portes, pour le plus grand plaisir des passionnés d’Histoire.

libero. Donec sit ut suscipit quis, adipiscing amet,