Capture d’écran 2018-04-03 à 11.03.42
1/5

La maison d’éducation de la Légion d’Honneur

Saint-Germain-en-Laye Histoire, Napoléon I

Madame Campan fonde l’Institut National de Saint-Germain

En 1795, l’ancienne lectrice des filles de Louis XV et Première femme de chambre de Marie-Antoinette, Jeanne Louise Genet Campan (1752-1822) réussit à fonder malgré le manque de ressources financières, un Institut National d’éducation de jeunes filles de toutes origines à Saint-Germain-en-Laye, visant à leur donner une bonne éducation. Initialement situé rue de Poissy, l’institution connait un succès croissant ; les demandes d’inscription sont tellement nombreuses qu’elle déménage et s’installe à l’Hôtel de Rohan rue des Ursulines.  Madame Campan y accueille plus de cent élèves et baptise sa maison “Institut National de Saint-Germain”.

De nombreuses femmes illustres se sont formées à l’Institut de Saint-Germain

Pour être initiées au bon goût, au dessin, à la danse, à la musique, les nouvelles grandes dames s’empressent de venir à Saint-Germain quand Joséphine de Beauharnais découvre l’école et lui confie sa fille Hortense. De nombreuses femmes illustres y sont formées : Désirée Clary, future reine de Suède et de Norvège, Caroline Bonaparte, future reine de Naples,… A la même époque, une maison d’éducation pour jeunes gens est créée par M. Mac Dhermott dans l’un des bâtiments de l’ancien couvent des Ursulines. En août 1796, ayant achevé les bâtiments de l’ancien prieuré des Loges, il y crée un second établissement dans un environnement exceptionnel.

L’arrivée de Napoléon III et la maison d’éducation des Loges

En 1807, Napoléon nomme Madame Campan surintendante de la Maison de la Légion d’Honneur d’Ecouen qu’il vient de créer pour assurer l’éducation des orphelines de ses Légionnaires. Il fonde celle de Saint-Germain-en-Laye le 21 septembre 1810 dans les locaux des Loges qu’il a racheté… elle ouvrira en 1811. Ultérieurement, les bâtiments seront remis en état et transformés par l’architecte François-Timoléon Coulon, et une chapelle rajoutée à l’édifice sous Napoléon III. Aujourd’hui encore, la Maison d’éducation des Loges poursuit sa mission d’éducation sur le site de Saint-Germain. Elle ouvre exceptionnellement ses portes chaque année lors des Journées Européennes du Patrimoine.

odio Sed sit at dolor nunc id Curabitur