l-homme-aux-six-tetes-caricature-de-talleyrand
1/5

Talleyrand, évêque d’Autun

Autun Histoire, Napoléon I

Un des principaux ministres de Napoléon, et acteur majeur de la période de la Révolution et de l’Empire, voit son nom attaché à Autun : Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord.

Né à Paris en 1754, ordonné prêtre en 1779, il fut chargé des affaires du clergé de mai 1780 à septembre 1785, et nommé évêque d’Autun le 2 novembre 1788, consacré le 4 janvier 1789. L’évêché d’Autun était intéressant : l’évêque était premier suffragant de l’archevêque de Lyon et Président des Etats de Bourgogne.

Par sa première lettre pastorale le 26 janvier 1789, Talleyrand délégua ses pouvoirs au grand chantre du Chapitre, Simon de Grandchamp. Il arriva à Autun le 22 mars et quitta la ville le 12 avril, jour de Pâques, pour ne jamais y revenir. On trouva en 1909 dans les greniers de l’évêché une caisse non déballée contenant un service à boire de la Manufacture des cristaux de la reine dont on dit qu’elle avait été destinée au nouvel évêque.

Pendant son séjour autunois il participa à la rédaction des cahiers de doléances et se fit élire député du clergé aux Etats généraux.
Il mourut en 1838, sans avoir eu d’autre lien avec Autun, la ville dont il fut évêque…

dolor ante. ultricies adipiscing quis, velit, ipsum consequat. et, Donec ut