Longwood House
1/5

Longwood House

Sainte-Hélène Histoire, Napoléon I

Longwood House fut la dernière demeure de Napoléon. Il y séjourna du 10 décembre 1815 à sa mort, le 5 mai 1821. Située sur le plateau de Longwood, le site, isolé et difficilement accessible, se prêtait à devenir une prison. La maison était l’ancienne résidence d’été du lieutenant-gouverneur Skelton. Rénovée et agrandie grâce aux charpentiers du Northumberland et aux soldats de la garnison, elle est constituée de bâtiments disparates reliés entre eux.

A l’arrivée de Napoléon, elle était équipée sommairement de tapis et de meubles achetés sur l’île. Le jardin, quant à lui, était inhospitalier. Napoléon en dessina ensuite lui-même les jardins, dans un aménagement que l’on peut encore aujourd’hui observer.

Pour accéder à Longwood, les visiteurs devaient être munis d’un laissez-passer du gouverneur et d’une notification d’audience du Grand Maréchal, le général Bertrand. Le comte Montholon ou le général Gourgaud, en uniforme, les recevait dans la véranda et les introduisait dans la salle du billard, qui faisait office d’antichambre. Celle-ci, la plus vaste pièce de la maison, était la plus adaptée pour l’exercice. Napoléon y dictait parfois tout en marchant de long en large, les mains derrière le dos. Pour observer les sentinelles et les allées et venues des Britanniques, Napoléon avait ménagé deux trous dans les persiennes à l’aide de son couteau.

quis, et, Curabitur libero. ut odio tempus