sacre-ecran-h
1/5
02 décembre
2019

Reconstitution du Sacre de Napoléon IER

Ajaccio Arts, Famille, Histoire, Napoléon I

A l’occasion du Sacre de Napoléon et pour clôturer cette année célébrant le 250 ème anniversaire de la naissance de Napoléon Ier, l’Office de Tourisme du Pays d’Ajaccio vous donne rendez-vous le Lundi 2 décembre 2019 à 19h30 en l’Eglise Saint Roch pour une reconstitution du Sacre Impériale par les associations ajacciennes.

Le printemps 1804 est faste pour Bonaparte car la proclamation d’un empire héréditaire se fait de plus en plus précise. En effet, le 18 mai, le Sénat proclame Bonaparte Empereur des Français, passant du Consulat à vie à l’Empire héréditaire. Cambacérès, Ministre de la justice, porte la bonne nouvelle au nouveau souverain, alors à Saint-Cloud, qui répond : «J’accepte le titre que vous croyez utile à la grandeur de la Nation». Napoléon Bonaparte est promulgué Napoléon 1er Empereur des français, Napoléon devient plus grand que les rois.

L’heure d’organiser la cérémonie du Sacre arrive à grands pas, elle doit être fastueuse et éblouir l’Europe entière… mais comment faire? Comment satisfaire les volontés du futur maître de l’Europe que Schopenhauer définit comme étant «la plus belle manifestation de la volonté humaine»?

Au mois de septembre, le Pape Pie VII est sommé de célébrer la cérémonie qui se déroulera à Paris, au cœur de la cathédrale Notre-Dame, le dimanche 2 décembre 1804.

Le jour tant attendu arrive enfin, Napoléon et Joséphine pénètrent dans la cathédrale décorée pour l’occasion dans une ambiance néoclassique grandiose par Percier et Fontaine. A midi, Napoléon reçoit la triple onction du Pape et ceint son front de la couronne impériale avant de prêter serment sur les Évangiles : «Je jure de maintenir l’intégrité du territoire de la République, les lois du Concordat, l’égalité des droits, de gouverner dans la seule vue de l’intérêt, du bonheur et de la gloire du peuple français». A la majesté des lieux répond la grandeur et la précision du protocole devant un public conquis malgré le froid.

A 15 heures, cent un coups de canons retentissent sous le ciel neigeux de Paris. Bonaparte est devenu Napoléon Ier, le petit d’enfant d’Ajaccio est Empereur.

Remerciements : le 1er Régiment des Chasseurs à Pied de la Garde Impériale d’Ajaccio et les Danses Impériales, François Romei, Philippe Perfettini, les Eglises Saint Erasme et Saint Roch et tous les comédiens et figurants


lectus nunc efficitur. mattis id id Lorem id, mi, tristique